mercredi 22 février 2017

Les points forts du Comité d'entreprise du 7 février 2017


Règles du Comité d'Entreprise sur les activités sociaux culturelles

Suite à différents points de réflexion et concertation entre élus du Comité d'Entreprise sur les activités sociaux culturelles, le CE a voté un certain nombre de changements des règles en place sur les activités suivantes :


 
  • tranches d'imposition,
  • règles de subventionnement des billetteries,
  • séjours libres et séjours enfants.
Votre CE communiquera prochainement sur les changements de ces règles.


Remise des Avis

Suite aux consultations sur la politique sociale de l'entreprise (formation, droit d'expression, bilan social, égalité H/F, obligation d'emploi des travailleurs handicapés), cinq avis ont été rendus par le CE :

  • formation : avis défavorable du CE 
  • droit d'expression : avis défavorable du CE 
  • bilan social : avis favorable du CE 
  • égalité H/F: avis favorable du CE 
  • obligation d'emploi des travailleurs handicapés : avis défavorable du CE

Bilan des Appraisals Oracle France

La Direction a présenté un bilan sur les appraisals FY16, principalement axé le déroulement (état d'avancement) de ceux-ci. Comme vous pouvez le voir sur la présentation suivante, nous constatons des politiques différentes (managériales) suivants les Lobs chez Oracle France : la Tech, le Developpement, Alliance & Channel ont un taux d'atteinte de l'ordre de 30% alors que Cloud-Infrastructure et Customer Services tournent plus autour des 60%.
En synthèse, 55% d'appraisals ont un statut "finalisé", 22% "non finalisés" (processing) et par déduction 23% des appraisals ne sont jamais initialisés.

La CFTC a demandé en séance à la Direction : « Pourquoi des managers imposent les appraisals et d’autres pas ? »

 

Oracle France change de status : modification du contrat de commissionnaire par un contrat de distribution

Ce changement très rapide de contrat pour Oracle France auquel le Comité d’Entreprise a été informé n’est pas pour nous rassurer quant à l’éloignement de la Corp vis-à-vis des liens, engagements et conséquences au regard des domaines légaux, administratifs, économiques ainsi que du positionnement des salariés dans cette nouvelle structure de distributeur.

Pour la CFTC ces conséquences sont aussi profondes que le programme « Rainmaker » déployé au printemps 2016 qui permet aujourd’hui à des ingénieurs commerciaux (hors de France) de piloter des comptes clients Français sans avoir besoin des ressources des ventes locales.

Cette absorption globale par l’entité européenne permet de diluer les ressources pour du pilotage à distance et peut-être à terme des entités juridiques …!

 

Démission

Nous regrettons la démission subite du secrétaire du Comité d'Entreprise que nous remercions par la même occasion pour le travail effectué.
Nous espérons que c'est pour des raisons de charges objectives que cette démission survient car à un an des élections professionnelles cela ne laisse pas réellement le temps de reprendre et terminer les chantiers entamés par le secrétaire démissionnaire.
 

Aucun commentaire: