mercredi 22 octobre 2014

La GPEC : Quand la concertation marche


La commission de suivi de la GPEC, composée des syndicats signataires, suit de très près la mise en place de cet accord. Vous avez été nombreux à nous alerter sur les interprétations inquiétantes que les premières communications ont générées dans les équipes. 

Nous avons remonté ces inquiétudes  auprès de la Direction :
- Amalgame avec un plan de licenciement,
- Faible information du management européen,
- Pas de visibilité sur les passerelles,
- Employabilité qui se transforme en notation déguisée.

Celle-ci a eu une écoute attentive et a décidé d'améliorer la communication autour de cette initiative. D'où cette nouvelle phase de communication auprès des équipes et l'envoi de documents en anglais auprès des équipes de Ressource Humaines européennes.

Cet accord est une nouveauté, un long combat pour permettre des reconversions réussies de personnes volontaires. Nous ne laisserons pas cet accord péricliter à cause de blocages politiciens ambigus qui veulent faire croire que cet accord n' est qu'un énième plan de licenciement.

Vos élus CFTC restent  à votre écoute pour assurer la  mise en oeuvre sous controle de cet  accord.





3 commentaires:

Anonyme a dit…

Bizarre, bizarre...
Lors du Comité d'Entreprise de septembre, c'est pourtant la CFTC qui a demandé à voter pour que des licenciements anticipés puissent être effectués dans le cadre de la GPEC...

Anonyme a dit…

Merci pour ces clarifications. La CFDT n'ayant pas signé il ne devrait meme pas avoir le droit d'en parler ou meme de prononcer le nom GPEC. Y' en a marre de ces soit disant representants qui ne sont meme pas capable de nous ecouter.

Heureusement que vous etes la. Bravo la CFTC.

Le Blog de l'actualité sociale Oracle a dit…

Attention, il ne faut pas dire n'importe quoi ou jouer avec les mots
comme le font certains, c'est malsain et source d'inquiétude pour nos collégues.

En septembre, nous avons effectivement demandé au CE que les personnes qui étaient déjà répertoriées sur des catégories sensibles et qui avaient un projet en dehors d'oracle puisent bénéficier des conditions de la GPEC.
C'est bien dans l'intérêt de tous car si une personne a un projet en dehors d'Oracle et qu'elle part dans les conditions de la gpec, elle diminuera de un poste les postes sensibles de sa catégorie.