lundi 23 juin 2014

La GPEC en question !




- Votre poste est supprimé ?
- On vous convoque à la RH ?
- Vous n'avez pas reçu votre plan de commission ou celui-ci est délirant ?
- Votre manager décide de vous coller un PIP (Performance Improvement Plan)

  

  ==> Votre emploi est sans doute à risque !
    ==> Attention vous pouvez partir rapidement et dans de mauvaises 
           conditions !


Vos représentants CFTC et CFE-CGC , ont signé, le 18 avril 2014, l'accord  Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) pour enfin encadrer les mobilités internes ou externes, volontaires ou  contraintes (pour des raisons professionnelles ou  géographiques).


Cet accord vous permet de  bénéficier d’un accompagnement négocié pour une trajectoire professionnelle, afin que cette GPEC soit applicable immédiatement, elle était soumise à un vote positif de la majorité du CE.


Lors du CE du 19/6/14 nous déplorons que les élus CE CFDT aient voté contre l’application immédiate des conditions négociées dans l’accord GPEC, cette décision va entrainer des difficultés supplémentaires pour des employés occupant des postes  répertoriés “postes sensibles“.

Cette prise de position est vraiment étonnante de la part de la CFDT car parallèlement elle tente d'instruire des dossiers individuels en demandant l'application de ces mêmes conditions.

Les communications et votes de la CFDT semblent bien différents de leurs pratiques.

Nous regrettons cette position  qui laisse ainsi  le champ libre aux Business pour réorganiser à bon compte en invoquant par exemple des insuffisances professionnelles.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

C'est effectivement ce qui se passe..la valeur 'porfessionnelle' individuelle est maléable à souhait en fonction des reorganisations- delocalisations.. Merci pour votre courage et vos actions. Continuez.