mercredi 11 avril 2012

Après les élections démocratiques du CE : les nouvelles règles du jeu.

C'est donc plein d'espoir et de bonnes résolutions que toute l'équipe élue s'est rendue à la première réunion du CE. Cette réunion est un moment clé puisqu'elle a pour objet la constitution du Bureau : 
- Secrétaire
- Secrétaire adjoint
- Trésorier
- Trésorier adjoint 

La constitution de ce Bureau nous a laissé sans voix. On nous a présenté la proposition de "l'Inter-syndicale" (CGC+CFDT : expression lancée en pleine réunion par l'un d'entre eux) : poste de trésorier adjoint … ou rien. 
Et une règle dite "de bonne moralité" : aucun DS n'a le droit de se présenter, ce qui exclut de facto certaines personnes qui avaient les qualités pour prendre des postes de trésorier ou de secrétaire. Pourquoi ? Pour ne pas mélanger les syndicats et le CE (mais il n'y a que des syndicats élus au CE non ?)?  Pour la charge de travail ? 

Lorsque nous avons évoqué le respect des votes des électeurs, la réponse a été sans appel : les électeurs ont voté pour un renouveau, certes, mais pas pour le renouveau du bureau (SIC). Bon, donc le choix des électeurs pour l'Inter-syndicale n'a pas voix au chapitre.

La Direction a alors proposé une idée de répartition qui nous semblait élégante : faire une rotation sur un poste lors de la mandature qui dure 3 ans.

Lorsqu'on nous a rappelé que le secrétaire avait été changé 4 fois ( soit une fois tous les 6 mois ! ), nous avons proposé de faire une rotation sur le poste de Secrétaire, 1 an pour chaque syndicat représenté. L'idée a été gentiment repoussée à un vote ultérieur, lorsqu'on aurait "épuisé" le secrétaire choisi par l'Inter-syndicale.
 
Quand nous avons vu que la liste de noms sur les postes était :
1 - un unique nom par poste
2 - les mêmes noms que ceux de l'ancienne mandature,
nous avons évoqué l'idée de changer les personnes ( à défaut de pouvoir changer les syndicats en place ).  Mal nous en prit. L'Inter-syndicale cria au scandale de remettre en cause les compétences des gens. Bon, aider les nouveaux à monter en compétence n'est pas une option non plus.

Donc pour pouvoir participer à minima à ce "nouveau" bureau, nous avons accepté le poste de trésorier adjoint. Qui a failli d'ailleurs nous échapper au cours de l'election à bulletin secret qui a suivi puisque notre candidat a eut le quorum de justesse.

La parodie de vote a continué avec l'attribution des commissions où l'Inter-syndicale a voté majoritairement … pour elle-même. Nous avons 1 poste dans la Commission Economique.

Seule bonne nouvelle : le vote pour les autres commissions obligatoires est reporté pour permettre aux employés de se présenter. Alors quand l'annonce se fera : PRESENTEZ-VOUS !!!

La restriction du cumul des mandats a été "oubliée" à ce moment de la réunion, comme vous le verrez dans la publication des commissions non obligatoires où ce sont tout le temps les mêmes noms qui reviennent.

Au Final : avec 3 votes on est les malheureux Ewoks face aux Forces Noires de l'Inter-syndicale. Le renouveau dans l'immobilisme c'est pas beau ça ?

17 commentaires:

Anonyme a dit…

La date qui est indiquée est le 11 avril ou le premier ?
Parce que si c'est une blague, elle est bonne. Sinon, cela me fait penser à une autre organisation qui œuvrait pour le bien des peuples : CCCP.
Quelle tristesse, et ... aller, je m'arrête là parce que sinon, je pourrais blesser quelqu'un (et oui, il n'y a qu'elle parait-il qui le fasse, mais la vérité blesse...)

Anonyme a dit…

Non mais de qui se moque-t-on ?
Si en plus on parcourt un peu le web on trouve cet article :
http://www.f3c-cfdt.fr/salle-de-presse/communiques-de-presse/458-election-du-bureau-du-comite-dentreprise-de-chronopost-les-salaries-floues-.html

"
Du jamais vu !

Alors que les salariés de Chronopost se sont clairement prononcés pour une nouvelle majorité syndicale en votant à 27,5 % pour la CFDT, la direction de Chronopost s’asseoit sur les usages et ses principes en votant Force Ouvrière lors de l’élection du bureau du comité d’entreprise. Elle impose ainsi à ses collaborateurs les représentants syndicaux qui l’arrangent, elle ! Il s’agit là d’un véritable déni de démocratie.
"
La CFDT qui ne respecte pas les propres règles de la CFDT!! :-D Ca serait désopilant si on jouait pas avec nos votes...

Anonyme a dit…

Ein syndicat, ein bureau, ein CE donc ????
Ca promet....

Anonyme a dit…

Se presenter aux commissions, c'est bien, mais si c'est juste pour que les élus se tournent les pouces en réunion, c'est moins bien. On se demande a quoi ils servent si avec autant de réunions ils peuvent même pas gérer l'activité courante. Pourquoi pas une commission de synthèse des (non) travaux des multiples sous commissions pour présenter un semblant de début d'illusion de travail de la majorité CE ?

Anonyme a dit…

Bah....encore quelque uns qui comptent se barrer au prochain plan avec un cheque un peu plus intéressant que le commun des mortels ?
Autant d'incompétents en moins...
On le redoutait...La CFDT l'a fait!

Anonyme a dit…

Où l'on voit que les paroles de l'Inter-Syndicale CFDT/CFE-CGC se heurtent (une fois de plus) à la dure réalité d'une pratique autocratique où les mots "diversité" et "ouverture" sont bannis. Ces gens sont des usurpateurs qui refusent le droit d'expression des salariés depuis des années et manipulent un collectif Oracle qui malheureusement se se rend pas compte à quel point ces gens-là sacrifient l'avenir des Oracliens sur l'autel de leurs petits intérêts particuliers. Bon courage à vous, et tenez bon!

Anonyme a dit…

En même temps c'est clair, on ne sera pas submergés avec des rapports financiers des comptes du CE, on aura toujours des CRs épais comme des bottins et aussi creux qu'une circulaire SNCF, des avis a la con et des accords pourris signés en contre partie de on ne sait quoi et mieux vaut pas le savoir...Je suis dégoûté...

Anonyme a dit…

Quel étonnement! Quelle surprise!
Et je ne parle pas du fond mais de la forme. Moi qui pensais, qu'avec la fin du vote, la tension retomberait, je vois que finalement ça n'en prend pas du tout le chemin.

Je me moque de qui a quel poste au CE et d'ailleurs comme beaucoup je ne sais pas quelle est la responsabilité de chacun.

Je ne comprends pas les plaintes incessantes, le ton geignard sur une actualité assez plate comparée à ce qui va probablement arriver.

On se doute tous que l'actualité sociale va être chargée dans les prochains mois, pour les ex-sun et sûrement aussi pour les autres.

Du coup pourquoi ne pas avoir un CE qui défend les intérêts des salariés dans leur globalité à 8 élus plutôt qu'un CE divisé qui n'arrivera à rien sauf à se dé-crédibiliser et laisser un profond sentiment d'amertume à ceux qui en souffriront.

Des alliances se créent avec la sensibilité de chaque élu, leur présence étant la conséquence directe du vote des salariés, respectez-le.

Vous êtes insatisfait de la physionomie du bureau? Faites du bon travail et dans 3 ans il y aura d'autres échéances.

L'immobilisme, les gémissements et les stratégies minables ne payeront pas autant que la défense collective des salariés.

Anonyme a dit…

C'est à la fois très naif et innocent de penser qu'une tension va disparaitre après un vote mais c'est une bonne introduction pour donner des semblant de leçons derrière tout en criant au loup pour dévier du sujet.

Elle ne le peut que dans 2 situations :
- une équipe à elle seule majoritaire,
- ou une volontée d'ouverture marquée de faits qui impliquent nécessairement que l'équipe majoritaire concède plus de responsabilité aux autres équipes qu'elle n'en détient elle-même.

Un vote tel qu'exprimé dans ce blog ne représente aucune de ces situations, et sont complètement à l'opposé d'alliances en fonction de sensibilités individuelles d'élus : juste des suiveurs de consigne à étiquettes syndicales.

Cela sent fortement le post d'intox pour étouffer la lamentable manière dont les choses tournent, mais dont il ne faut surtout pas parler.

C'est en mettant en avant les travers et en les diffusant, et en marquant sa position que l'on avance.
Pas en jouant le crabe hypocrite caché sous sa carapace et prêt à pincer si possible en douce à la moindre occasion.

Anonyme a dit…

Le maitre mot est là : "La défense des salariés"! Le problème est que la cfdt a validé et insité pour faire voter dans le passé bien de choses qui n'étaient pas dans l'intérêt des salariés. Apparemment ces derniers avaient encore besoin de quelques années pour se rendre compte qu'ils se font entuber en beauté. Pour sûr, dans quelques mois certains membres du CE profiteront de leur statut pour monnayer un départ avec un gros chèque et pour les autres, ils continueront à faire mine de comprendre quelque chose aux débats; leur seul intérêt étant d'être des salariés protégés pendant 3 ans et d'avoir une belle excuse de ne plus effectuer leur taf. Pour répondre au commentaire précédent, comment faire du bon travail et comment les salariés peuvent ils l'apprécier à sa juste valeur puisque de toute façon seule la cfdt tire les ficelles et se félicitera de toutes les signatures? C'est bien dommage que les salariés ne puissent pas voir qui s'est vraiment battu en séance. Facile pour la cfdt de tire : NOUS avons....
quand ce sont en fait les autres syndicats qui se sont évertués à avoir plus pour les employés alors que la cfdt était décidée à signer un minima. Qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son.

Anonyme a dit…

Mais que fait batman ? Wonder woman nous te demandons de venir a la rescousse!!!

Anonyme a dit…

My 2 cents :
Les compte rendus du CE étant accessibles aux employés, les discussions sont lisibles.

Restons factuels de tous les cotés, que ceux qui se plaignent de la CFDT expliquent précisément sur quels négo ils n'ont pas défendu la globalité des salariés.
Pour ceux qui disent que la CFTC ne sera pas écoutée, mettez en évidence dans les compte-rendus CE les propositions pertinentes d'élus CFTC qui sont ignorées par les autres organisations.

Peut être c'est un peu tôt pour commencer à prédire comment vont se dérouler les 3 prochaines années.

Enfin pour nuancer le commentaire sur les salariées protégés et les gros chèques c'est valable pour tous les membres.
Je ne vois pas beaucoup de nouvelle tête dans les élus, ce sont majoritairement d'anciens élus oracle en 2010 ou sun en 2009. S'il avait suffit d'un chèque ils ne seraient déjà plus là ;)
Concernant le fait de se protéger, il y en a forcément comme partout mais tant qu'ils font le boulot pour lequel ils sont élus au CE je m'en moque.

Pour éviter les sous entendus, je suis un salarié Oracle historique, d'aucune organisation syndicale.

Anonyme a dit…

Le CE n'est pas le lieu dans lequel se font les négociations syndicales qui très malheureusement ne sont pas assorties d'un compte rendu.
Il est en effet très instructif de regarder les vrais nouveaux élus (c'est à dire premier mandat, toute sociétés confondus). Il y en a peu, mais il y en a.

Les sujets sur lesquels les salariés n'ont pas véritablement été défendus ou sur lesquels il y a eu des demandes plus individuelles que collectives :
- Les accords temps de travail (essai d'en produire un le plus rapidement possible chez Oracle pour éviter une propagation des conditions plus avantageuses Sun), avec forte collusion de CFDT qui dans sa première mouture n'avait même pas pris la peine de fixer au moins 12 jours de RTT.
- Les accords sur astreintes (signé vite fait avant les dernières élections, pour que ça s'applique y compris au cas où ça tourne mal : ie : perte de la majorité, malgré les oppositions marquées lors des différentes réunions soit disant d'échanges).
- Le télétravail (plus d'entrain de certains à obtenir une situation de télétravailleur qu'à faire avancer quoi que ce soit).
- Les mutuelles/prévoyance : en cours ... d'enterrement peut être ?
- pas trop de demande autre que textuelle ou verbale sur éventuels PEE, PERCO, etc...

Par contre pour passer des heures (et ne pas du coup aller voir des clients) sur n'importe quelle commission crée pour l'occasion,des formations (syndicales, ou pas le moins du monde syndicales alors que d'autres n'en ont pas), il y a du monde!

Anonyme a dit…

C'est vrai que la CFTC peut donner des leçons d'ouverture.
Lorsqu'elle avait la majorité absolue au CE SUN, tous les postes du bureau CE et ceux du CHSCT étaient occupés par... la CFTC !!

Le Blog de l'actualité sociale Oracle a dit…

Lorsque nous avions reçu "historiquement" 67% des voix, en effet la CFTC avait alors une forte majorité mais il est absolument faux de dire que tous les postes CE et CHSCT étaient occupés par la CFTC ! CE peut-être mais certainement pas CHSCT !

Anonyme a dit…

Ca commente ca commente!
Mais en temps que simple employé je n'ai pas ete sensibilise/informe par les élus du 1/3 des sujets abordés au dessus!

Beaucoup de choses se passe apparemment sous la table:
- Quelles sont les alliances?
- Comment avoir la bonne info (je veux dire vérifiable) dans un délais raisonnable?

CFTC, merci de nous aider et de nous informer en temps réel.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.