vendredi 13 avril 2012

Avenant à l'accord temps de travail : le pourquoi de notre "non-signature"

Vous êtes nombreuses/eux à nous demander pourquoi la CFTC n'a pas signé le dernier avenant concernant les 'Astreintes et Interventions Planifiées' - avenant n°3  de l'Accord d'Entreprise sur l'Organisation du Temps de Travail au sein d'Oracle France.

Rappels :

- l'Accord d'Entreprise sur l'Organisation Temps de Travail a été signé le 27 octobre 2010 par les organisations syndicales majoritaires (CFDT-CGT)
- l'avenant n°3 (objet de cet article) a été signé par la CFDT et la CGC le 14 avril 2012

Les raisons de notre "non-signature" sont les suivantes :

- la signature d'un accord à une semaine des élections des IRPs nous a paru tout à fait précipité
- la fin du volontariat aux astreintes jusqu'ici exercé nous a paru dommageable. En effet, l'avenant  favorise la "désignation de volontaires" et de ce fait, pourra demander à de nombreux collaborateurs de réorganiser leurs vies familiales !

Il nous faut préciser que la CFTC, à cette période précise, avait une représentativité plus que limitée et, de fait, notre vote (postiche) n'aurait pas eu d'impact réel, hormis de démontrer notre désaccord.

Notre position de prudence vis-à-vis de cet avenant semble se conforter par l'arrivée de changement important dans le processus de gestion des appels de sévérité  1 (P1). Désormais, il n'est pas possible de négocier la sévérité de l'appel avec le client, ce qui permettait auparavant de réduire, voire de soulager la charge associée à des appels de niveau P1.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

ce n'est pas plutot signe le : 14 mars ( au lieu de 14 avril ) ?

Le Blog de l'actualité sociale Oracle a dit…

Vous avez parfaitement raison ; merci pour cette correction !