mardi 14 novembre 2017

Comment un Viking à la dent creuse a rejoint la postérité !

Stèle érigée par Harald Iᵉʳ de Danemark
Un peu d'histoire !

Parfois, ça peut servir d’avoir une dent pourrie...

Harald Bluetooth, de son nom viking Harald Blåtand, ne se doutait pas que, plus d’un millénaire plus tard, sa dent bleue inspirerait le nom d’un système informatique sans fil à la renommée mondiale : le Bluetooth.

Hiver 1996. Toronto, Canada. C’est dans un pub bondé de la capitale canadienne que l’histoire du mot Bluetooth commence. C’est là que Sven Mathesson, employé d’Ericsson, évoque pour la première fois l’histoire d’un vieux roi viking, Harald Blatand, à son ami Jim Kardach, ingénieur pour Intel.

Les deux ingénieurs travaillent alors sur un projet commun au sein d’un consortium d’entreprises composé d’Intel, d'Ericsson, de Nokia, et plus tard, d’IBM. Les géants de la tech du moment veulent bâtir une technologie standardisée pour associer des appareils numériques à distance, le Bluetooth.

Harald, roi de l'unité.


Les ingénieurs tiennent la technologie, mais butent sur le nom. MC-Link ? Biz-RF ? Low Power-RF ? Trop compliqués, pas assez sexy.

"Il était parvenu à unir les tribus danoises et la Norvège au sein d’un même royaume".

"Nos propositions venaient d’être rejetées, alors nous sommes allés faire la tournée des bars dans un Toronto venteux et hivernal. Étant un grand fan d’Histoire, j’ai commencé à en parler avec Sven", expliquait Jim Kardach sur un post de blog en 2008.

Sven, lui, est Suédois. Il vient de lire un livre sur l’histoire des rois viking des pays nordiques, "Longships" de Frans G. Bengtsson. Un roi en particulier requiert son attention : Harald Bluetooth – Harald à la dent bleue ou Harald Ier de Danemark, en français.

C’est lui qui, au milieu du Xe siècle, est parvenu à unir les tribus danoises et la Norvège au sein d’un même royaume. Unir, comme le bluetooth unira plus tard les ordinateurs et les téléphones.

"J’ai pensé que ça ferait un nom de code génial pour le programme", expliquait Jim Kardach. "J’ai créé un PowerPoint avec une version de la pierre runique où le roi Harald tenait un téléphone dans sa main et un ordinateur dans l’autre."

Bluetooth devient le nom de la technologie mise au point par le consortium et deviendra plus tard son nom officiel quand les équipes marketing du projet le préfèreront au trop formel "Personal Area Networking" (PAN). Le Bluetooth est né, et son logo reprendrera même les initiales runiques du roi qui lui a donné son nom.

Comme quoi, ça peut parfois servir pour la postérité de délaisser sa brosse à dent.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Il n'y a que les gens de la Cftc pour trouver ce type d'histoire !
Je trouve cela "historiquement" excellent !
Continuez sur ce registre culturel qui ressort fortement du registre ennuyeux et politique de vos compétiteurs ...