vendredi 16 juin 2017

Immersion Training. Ne restons pas sous l’eau : Prenons le temps de respirer !



Les années passées l’Immersion Training, uniquement pour les commerciaux, se faisait pour EMEA dans un lieu sympa (Anvers, Barcelone, …).

Celui de l’an passé par exemple, était à Barcelone, et le contenu très riche et de très bonne qualité, si bien que suivre sérieusement les sessions était profitable.

Il y avait des restitutions de groupes de travail devant les speakers et auditeurs des sessions. Évidement il y avait aussi une belle soirée fun d’organisée, et globalement l’agenda était pour chacun totalement consacré à l’évènement, une belle occasion aussi de rencontrer ses collègues, d’élargir son « réseau », dans une ambiance conviviale.

Cette année hélas, pour des raisons de coûts sans doute, cet immersion training en live est remplacé par un format on-line, avec une date de complétion sur mi-juin, et parfois une courte session live organisée indépendamment pour chaque LOB de chaque pays. De plus la population concernée est élargie…

La durée de la formation, de l’ordre de 13h, plus des vidéos à enregistrer, est donc à peu près la même, mais évidemment tellement moins motivante. Les vidéos demandées remplacent en quelque sorte les présentations devant les groupes.

Cette nouvelle approche génère un certain agacement, notamment pour ceux qui n’avaient pas ce type de chose à faire précédemment, ou qui tout simplement trouvent l’approche un peu rébarbative…

Pour autant on est là sur une initiative portée par le Président EMEA et APAC, et nous devons en comprendre la logique. Ce training fait partie des outils de la transformation de nos ventes vers le Cloud. La pression qui est mise sur chacun pour le terminer est consécutive de l’enjeu stratégique associé !

Peut-être peut-on demander un peu de flexibilité sur la date de complétion, de sorte à ménager par exemple des engagements personnels ou projets business qui ne sont pas déplaçables.
Il faut consacrer plusieurs jours à cette activité et ce n’est pas toujours simple de pouvoir les dégager, alors que les actions commerciales de début de fiscales sont essentielles à une bonne année et déjà très prenantes et nombreuses, au vu par exemple des territoires très nouveaux de beaucoup de commerciaux et de consultants.

Nous allons porter auprès de la Direction un message de souplesse à mettre en œuvre pour donner « un peu d’air » à ceux qui, légitimement, n’ont pu consacrer assez de temps…dans les temps.

Un conseil ? un avis ? Appelez nous !

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Lors d'un all-hand meeting Mark Hurd avait déjà été retoqué sur la qualité des formations, il avait pris l'engagement de faire mieux !